Mickaël Pichon / Official Website

2001-2002 250cc Motocross World Champion

Livre Motocross Motocross Book

News

La saison 2009 commence : Grayan, Hossegor, et Trophée Andros
22 jan 2009
 
Salut à tous,

Avec un peu de retard, tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. De mon côté tout se passe bien, je suis parti en vacances à la montagne, et j’ai participé à mes deux premières courses de la saison, à Grayan et Hossegor. La première était une course de découverte de 3h, où je termine 4ème avec une moto pas encore totalement préparée. J’avais un petit réservoir, ce qui m’obligeait à ravitailler souvent. C’était très éprouvant physiquement !

A Hossegor, nous avions récupéré un plus gros réservoir, et ça s’est mieux passé puisque j’ai remporté la course, même si j’ai eu un peu de réussite avec la casse mécanique de Timoteï Potisek, et avec les quelques chutes d’Arnaud Demeester. Mais cela fait partie de la course. Je suis content, car j’ai commis peu d’erreurs, et je suis même assez surpris de gagner dès ma seconde course de sable.

Pour la suite, nous continuons avec Clément, Bud et tous mes partenaires à travailler dans l’optique du Touquet le 22 février prochain. Pas mal de tests et de séances d’entrainement sont prévus. J’espère réussir une course aussi sage qu’à Hossegor, en essayant de monter sur le podium dès ma première participation.

J’ai aussi conclu dernièrement un accord avec HM Honda Euroboost et Gilles Algay, afin de participer aux plus belles classiques d’Enduro. Et la semaine prochaine, je participerai à la finale du Trophée Andros. Ce sera une expérience vraiment nouvelle pour moi. Après le cross, l’enduro, le supermotard, le sable et la vitesse… la glace !
Ce sera une découverte, on verra bien le résultat. Une bonne partie de fun s’annonce, en espérant ne pas trop gouter à la glace !

Pour la suite de mon programme, il y aura donc le Touquet fin février, puis un supermotard indoor à Tours les 7 et 8 mars, et la Val de Lorraine Classic les 28 et 29 mars. Entre les deux il y a Pernes les Fontaines et Romagné, mais malheureusement il y a peu de chances pour que je sois au départ, même si j’aurais bien aimé. Mais je vous tiendrai informé.

Merci à toutes et à tous pour votre soutien,
A bientôt !
Micka
Mickaël



« C’est le monde à l’envers ! »
20 dec 2008
 
Salut à tous,

Comme j’ai vu quelques personnes s’interroger sur mon forum quant à ma participation au MX3 la saison prochaine, je voudrais clarifier tout ça et vous expliquer de quoi sera faite ma saison 2009.
Je vous confirme que, malheureusement, je ne participerai pas au Championnat du Monde MX3 comme cela était pourtant prévu depuis plusieurs mois.

J’ai démarché des partenaires pendant plus de trois mois, et certains ont vraiment été très motivés par ce challenge. Mais d’autres n’ont pas pu honorer leurs engagements initialement prévus verbalement, à cause de la conjoncture économique ou pour d’autres raisons diverses. Honda France ne pouvant pas tout prendre en charge, j’espérais notamment un coup de pouce de Honda Europe, mais finalement je n’ai obtenu aucune aide de leur part.
Je pensais pouvoir réunir tout le budget nécessaire, mais finalement il me manque une part trop importante pour espérer pouvoir participer à ce championnat dans de bonnes conditions.

De plus, cela fait quelques semaines que Youthstream a fait savoir qu’il allait faire payer les engagements en MX3, mais aujourd’hui nous ne savons toujours pas quel en sera le montant. Nous ne savons pas non plus si notre déplacement au Chili sera pris en charge, ce qui représente une inconnue à au moins 10 000 €...

Ceci dit, je ne serai pas sans rien faire pour autant, et je vais participer à une saison 2009 intéressante. Je disputerai 2 courses de sable (Hossegor, Touquet), mais aussi quelques épreuves de Championnat de France Elite, et quelques MX inters (5-6 MX environ). Je ferai aussi certainement pas mal de Supermotard inters, et pourquoi pas une épreuve du Championnat de France ou un Grand Prix (4-5 courses au total). J’attends également la réponse d’HM pour prendre part à 4-5 classiques d’enduro, ainsi qu’à la finale du trophée Andros.
Enfin, il y a aussi de fortes chances pour que je m’aligne au départ du Bol d’Or avec Frédéric Bolley, et peut-être également aux 24H du Mans !

Ce sera donc un programme complet, bien chargé, avec de nouveaux challenges intéressants. Je suis vraiment désolé pour tous les fans qui espéraient me voir en MX3, cela me tenait pourtant à cœur.

On m’a également demandé pourquoi je ne participerais pas au mondial Supermotard, compte tenu de mes bons résultats à chaque fois que je roule dans cette discipline. La raison est simple : aujourd’hui il faut payer pour rouler !

Je tiens tout de même à remercier tous les partenaires qui me suivront l’année prochaine. Nous allons bientôt mettre à jour le site avec Stan, pour afficher une nouvelle photo et les logos de tous les nouveaux partenaires.

En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous un joyeux Noël, de bonnes fêtes de fin d’année, et vous donne rendez-vous l’année prochaine.

Pour finir, je souhaite beaucoup de chance et de courage à tous les teams, surtout les privés, qui vont s’aventurer dans des années difficiles. Un grand merci à notre grand ami de tous, Giuseppe Luongo, qui après avoir supprimé les primes il y a maintenant 4 ans, fait aujourd’hui payer les pilotes. Sous prétexte qu’il y aura des tentes à étages et la TV. C’est le monde à l’envers ! Qu’il sache que moi, jamais je ne lui donnerai 1€.
Merci également à tous les faux-c... qui bouffent dans sa gamelle depuis des années, et qui, indirectement, se servent de l’argent des pilotes.

Mes amitiés à tous,
Rocket
Mickaël



Le MX me manque toujours autant !
23 nov 2008
 
Salut à tous,

Ca fait tellement de temps que je ne vous ai pas écrit, que je ne sais même pas par quoi commencer... Mais j’avais envie de nouveau de vous donner de mes nouvelles, ainsi que des news concernant ma saison à venir. Je ne vais pas vous raconter mes deux années passées en Enduro, je pense que les plus grands fans d’entre vous auront probablement suivi mes résultats, et vu que j’avais obtenu deux nouveaux titres de Champion de France en Enduro. Mais après 2 ans dans cette discipline où je me suis bien éclaté et régalé, je vous avoue que le MX me manque toujours autant, et j’ai décidé pour 2009 de revenir en Motocross.

Je suis entré en contact avec Bernard Rigoni de Honda France, qui me proposait de rouler pour eux l’année prochaine et de participer notamment aux courses de sable. Bernard Rigoni m’a laissé le choix de mon programme pour le reste de la saison, alors j’ai commencé à réfléchir.
Nous souhaitions continuer de travailler ensemble avec Clément (mon mécano), et nous nous sommes dit « pourquoi pas monter un team en motocross, trouver des budgets pour rouler en MX3 ? »

Pour ceux qui se demandent pourquoi le MX3 et pas le MX1 ou même l’Elite, la réponse est simple. Je n’ai plus le niveau que j’avais avant, ni le mental nécessaire, cela fait 4 ans que je n’ai pas fait de saison complète en MX1... Quant à l’Elite, ce n’est pas envisageable tout simplement car je ne suis plus capable d'encaisser 16 GP MX3 + l'Elite.

Si je me lance dans cette aventure, c’est avant tout pour le plaisir. Moins de pression, moins de niveau, moins de média en MX3... L’objectif principal : ne pas se prendre la tête et essayer d’être devant ! J’ai envie de continuer sur la lignée de l’Enduro, où je prenais vraiment du plaisir à rouler.

Je vais être à la fois pilote et manager, un nouveau challenge plutôt sympa qui me botte bien !

Mon programme sera composé d’Hossegor, du Touquet, des 16 Grands Prix MX3, et de 3-4 Supermotard internationaux de renommée. Je ne sais pas ce que je ferai en France, mais j’ai envie de me concentrer sur le MX3. Autant avant je pouvais faire 35 courses par an, autant aujourd’hui ce n’est plus possible !

Revenir sur des Honda me tient bien à cœur, j’ai passé les 10 premières années de ma carrière sur des Honda, et finir ma carrière sur Honda me fait plaisir ! Après tout ce que Honda France a fait pour moi, j’aimerais bien leur ramener un titre mondial. Et que dire de cette CRF 2009 qui trône dans mon garage depuis deux jours... un vrai travail d'orfèvre ! Elle est vraiment trop belle, je suis un peu dégouté de devoir aller la mettre dans le sable !

D’ici quelques semaines, avec Stan, nous allons faire évoluer le site par rapport à mes nouveaux partenaires. Je remercie dès à présent ceux qui m’ont déjà donné leur confiance pour 2009. Même si certains sont toujours en attente, voici la liste de ceux qui me suivront :
Honda France, Kenny, Lazer, Cardy, Neken, EK, EBC, Mecawheel, Mitsou, Utopia, Bud Racing, Michelin, AXP, Olkom, remorques Vérène, Ufoplast, Braking, Twin Air, Hinson, et quelques uns à confirmer très bientôt.

A la demande de certains fans, nous ré-ouvrons le forum, en espérant que les messages resteront respectueux et qu’on n’assistera pas à des règlements de comptes !

Merci pour votre fidélité.
A bientôt,
Micka
Mickaël



Nouvelles de Mickaël avant Brou
23 mai 2007
 
Micka, ça fait deux mois que nous n’avons pas eu de tes nouvelles. Entre temps, tu as participé à pas mal de courses, notamment en Elite, où tu es à la lutte avec Sébastien Pourcel, qui progresse à grands pas en mondial. Comment se sont passées tes dernières courses Elite ?

Depuis la dernière fois, il y a eu Thomer et Gaillac.
Thomer s’est passé moyennement, je tombe au départ de la première manche. Je termine 7ème de la manche après une course moyenne, j’aurais pu faire mieux mais j’ai mis du temps à me mettre dans le bain.
La seconde manche a été bien plus passionnante. Je pars en tête avec Seb dans la roue. Nous nous sommes tirés la bourre durant toute la course, avec plusieurs dépassements, et une chute chacun dans le dernier tour. Je gagne sur le fil, après une courte intéressante. Le public a dû se régaler !
Seb part devant moi en finale. Je ne resterai pas loin derrière, mais sans parvenir pour autant à aller le chercher. Je manquais de jus.

Nous avons enchaîné avec Gaillac, où nous avons connu des conditions terribles ! Il a plu toute la nuit de samedi à dimanche, et les conditions étaient telles qu’une seule manche a pu être possible, que j’ai remporté. Mais tant bien que mal, car j’ai essayé de semé Seb mais ça n’a pas été facile. Il est difficile de rouler dans ces conditions. La selle glissait, les mains glissaient sur le guidon. La moto était devenu un toboggan ! Je suis content d’avoir gagné dans ces conditions car il était facile de tout perdre.

As-tu souvent roulé dans des conditions si extrêmes ?
Dans la boue, oui, mais j’ai rarement roulé sous une telle pluie battante. J’ai dû enlever mon roll-off en un tour et demi car je ne suis pas parti en tête, et je me retrouvais imbibé dès que je me prenais une flaque de boue dans la figure.
J’ai à présent 1 petit point d’avance au championnat, il reste deux courses, chaud chaud !
Seb progresse beaucoup, il est évident que ce ne sera pas facile pour moi. Le championnat restera passionnant jusqu’au bout. Et en même temps, ça me fait plaisir de me battre contre un pilote qui enchaîne les podiums en Grands Prix !

Et comment se passent « Les aventures de Mickaël Pichon en Enduro » ?
Ca se passe plutôt bien mais ce n'est pas facile pour autant, j'apprends. A la première épreuve à Massiac, je me suis tapé l'épaule dans un arbre, ce qui m'a fait chuter dans la dernière spéciale et perdre la seconde place. Mais Massiac fut malgré tout une bonne expérience pour moi, car il y avait une spéciale typée cross, dans laquelle je creusais bien l'écart, ce qui m'a permis de gagner le scratch la deuxième journée.

Ce fut donc une bonne entrée en matière, même si les spéciales toutes vierges (celles du premier passage du premier jour, sans ornière) me posent encore problème, comme ce fut le cas à Massiac et ce week-end, à Nuits St Georges. J'ai perdu dès la première spéciale 20 secondes sur Guillaume ! J'ai passé tout le samedi à combler mon retard, ce que j'ai fait pour finalement remporter la journée avec 6 dixièmes d'avance ! (en 54 min de courses)

Petite parenthèse pour les plus néophytes d'entre nous, explique-nous, quel est le format d'une épreuve de championnat de France d'Enduro ?
En général, une épreuve se déroule sur deux jours, chaque jour comportant 3 tours de 3 spéciales. C'est le fameux premier tour du premier jour qui me pose problème, car la piste est vierge d'ornières. Ces spéciales sont chronométrées et déterminent ton classement. Entre deux spéciales, il y a une liaison à parcourir, elle n'est pas chronométrée et ne rentre pas en compte dans le classement, mais tu as un temps limité pour la parcourir, tout retard t'infligeant une pénalité te mettant de suite hors jeu pour la victoire. Une course peut se jouer sur une liaison. Imagine que tu claques une bougie en liaison. Tu vas te mettre en retard, et chaque minute de retard à l'arrivée de la liaison est égale à une minute de pénalité sur ton classement. En liaison, il faut donc trouver le bon compromis entre vitesse et sécurité, sachant que les liaisons ne sont pas des balades de santé, il y a des franchissements techniques à passer. Plus tu finis tôt ta liaison, plus tu pourras récupérer avant la spéciale suivante. Tout est question de compromis.
Au total, spéciales + liaisons, tu roules 8 heures par jour ! Des rythmes auxquels on n'est pas habitué dans le cross.

A Nuits St Georges, rebelotte, tu remportes la deuxième journée ?
Oui, le dimanche je suis parvenu à démarrer la journée avec 10 secondes d'avance dès le premier tour. Avance que j'ai réussi à conserver puisque je l'emporte finalement avec 12 secondes d'avance sur Albepart. Mais il m'a mis la pression toute la journée, il est même revenu à 4 secondes à un moment donné !

C'était donc très sympa, même si physiquement c'est dur d'aller jusqu'au bout. J'ai eu beaucoup de douleurs articulaires, pas facile de rouler tant de temps. D'ailleurs je voulais dire aux fans que je ne serai pas au Trèfle, j'ai trop souffert aux poignets et je ne serai pas complètement remis pour cette épreuve certes très intéressante et prestigieuse, mais aussi très physique. Je préfère me réserver pour l'Elite et le Championnat de France d'Enduro, car je suis en tête des deux championnats. Mais je refferai surement d'autres classiques plus tard dans l'année !

Ta prochaine course, c'est le Grand Prix MX3 à Brou ?
Oui, j'espère d'ailleurs que les fans viendront nombreux, ce sera l'occasion de me revoir un peu dans la région, en espérant que ça se passe bien et que je serai remis.
Et comme je sais qu'il y a des fans de Tefli sur le site, qu'ils en profitent parce que ce sera peut-être la dernière fois que nous serons sur une ligne de départ ensemble ! Moi je ne sais pas trop ce que je vais faire l'an prochain, et lui non plus je ne sais pas. Vu qu'il a réalisé de belles courses dernièrement, ce sera peut-etre l'occasion de se tirer la bourre, avec de belles bagarres en perspective.

A noter qu'avec Tefli, nous avons eu l'une de nos plus belles bagarres sur ce circuit de Brou, ça remonte à 1993 en Championnat de France Elite, à l'époque où j'étais le jeune loup qui débarquait tandis que Yves jouait le titre en mondial 125. C'était lui qui avait gagné ce jour là, après une belle baston. Pourquoi pas de nouveau cette année sur le même circuit ?

En attendant, je vous dis à ce week-end !
A bientôt,
Micka
Mickaël



Interview après Romagné
29 mar 2007
 
Micka, comment se déroule ton début de saison, et comment s’est passée l’organisation de ton épreuve ?
Comme les gens ont pu le voir, ça ne s’est pas trop mal déroulé sur le plan sportif. Nous avons eu à La Chapelle Saint Aubin des courses plutôt belles même si la première manche s’est déroulée dans des conditions difficiles. Belle lutte en 125 entre Frossard et Rombault, vraiment intéressante. Je tiens personnellement à les féliciter car ils ont vraiment bataillé jusqu’au dernier tour, dans des conditions épouvantables, et nous en tenu en haleine jusqu’au drapeau à damier. Ils ont montré aux autres qu’ils en veulent.

Malheureusement le temps n’a pas été avec nous, dommage car la météo avait été bonne toute la semaine précédente. Nous avons eu droit à la pluie, au vent et au froid toute la matinée, on ne pouvait pas faire plus pour faire fuir le public !
Heureusement les passionnés et les plus grands fans ont quand même fait le déplacement, ce qui va peut-être nous permettre de minimiser la perte, qui sera tout de même conséquente vu les frais engagés. Nous avons eu 2300 entrées, 500 de mieux auraient été vraiment parfait...

Dans l’ensemble je pense que l’épreuve a plu aux pilotes et au public, malgré les conditions, et cela a permis à une majorité de pilotes de se rendre compte qu’ils ont encore du travail pour bien rouler dans ces conditions, que l’on rencontre fréquemment en Grands Prix.

L’ensemble est donc plutôt positif, même si le boulot d’organisation est colossal, et qu’on ne remerciera jamais assez les bénévoles. Mais c’est décevant pour tout le monde quand la réussite vient être gâchée par la météo.

Concernant une future organisation, ça reste un gros point d’interrogation. Organiser plait à mon père, et à moi aussi, mais il faut dire que je m’occupe de la piste, ce qui n’est pas la pire des taches à effectuer... Tant qu’on n’aura pas notre propre circuit, ce sera compliqué.

Et justement, un circuit permanent, c’est pour quand ?
Je cherche, j’ai reçu plusieurs propositions, je dois aller voir les terrains. Ce n’est pas trop d’actualité pour l’instant, même si on maintient notre endurance de fin d’année, qui reste un plaisir, et pour laquelle nous sommes rodés après 5 éditions.

Et ton bilan pilote, après les deux premiers Elites de La Chapelle et Romagné ?

Ca ne s’est pas trop mal passé, même si je me rends compte que je manque cruellement d’entraînement, bien que j’aurais pu gagner toutes les manches à La Chapelle sans ce problème mécanique. Les pilotes sont relativement proches, mais attention, ça peut être trompeur pour eux, il ne faut pas oublier qu’on est en Championnat de France.

C'est-à-dire ?
Si on remonte au temps de Jacky, il jouait le titre en mondial alors qu’il se faisait inquiéter en Championnat de France par des pilotes comme Kervella, ou son frère Christian, ou encore Patrick Fura, alors que ces pilotes n’avaient pas son niveau en GP.
Pareil, lorsque je suis monté en Elite à 17 ans, je taquinais Demaria en Elite alors que ce dernier se battait pour la victoire en Grands Prix, tandis que moi je n’étais qu’aux alentours de la cinquième place.
Un autre exemple encore plus récent, avec Sébastien qui se bat avec son frère en Elite, alors que ce n’est pas le cas en GP. Tout comme Coulon se bat avec Pascal en Elite alors que leur niveau respectif est très différent en Grands Prix.

D’autre part, pour revenir à l’homogénéité du plateau Elite, il ne faut pas oublier non plus que je n’ai plus d’objectif, et plus la même rigueur, Pascal en est témoin car il se retrouve souvent seul à l’entraînement désormais. La moto que j’ai reçue par Eric Bernard en novembre n’a que 15 heures de roulage...
J’ai perdu un peu en vitesse, et c’est grâce à l’expérience que je suis devant en Elite.

Ceci dit, Renet, Pourcel et Allier roulent très bien. Pour moi ils peuvent rentrer dans le top 10 en GP, mais pour claquer un top 5 c’est autre chose. Il en faut pas oublier qu’on connaît bien les circuits Elite, ce qui est moins le cas en Grands Prix.
En première manche à La Chapelle, sur un circuit qu’ils ne connaissaient pas, je leur met presque un tour, ce qui n’est pas le cas sur les autres circuits.

Aurais-tu un conseil à leur donner pour les Grands Prix ?
Je n’ai pas de conseil à leur donner, ils travaillent bien, il faut juste qu’ils ne me prennent pas pour référence, qu’ils ne se concentrent pas sur le fait qu’ils font jeu égal en Elite avec un double champion du monde.

Mais ce sont des pilotes motivés, je l’ai bien vu en deuxième manche à Romagné !
Le niveau reste assez homogène, et des pilotes comme Martin, Coulon et Vanni roulent bien également.

Il y a aussi un autre détail important, c’est que je m’aligne pour la première fois de ma carrière avec une moto standard, mis à part le frein avant modifié et les suspensions Bud qui d’ailleurs marchent bien.
Eux n’ont pas des motos standard, mais ils vont devoir faire face en GP à des motos d’usine, et ça fait la différence, je sais ce que j’en dis !

En tout cas le championnat de France va être intéressant, on se tient en quelques points avec Seb et c’est motivant pour tout le monde que l’on se tire la bourre en tête. Ce sera un beau championnat... en espérant que Seb ne progressera pas trop avec les Grands Prix sinon ça va être dur pour moi ! Non sérieusement, il devrait vraiment bien progresser avec les Grands Prix, pendant que je serai dans les banderoles en Enduro.

J’en profite pour faire un petit clin d’œil à mon mécano Clément, que je remercie pour son super bon boulot. Je suis moins exigeant qu’avant, mais bon un peu quand même ! Ca se passe bien, on rigole bien dans le team, c’est exactement ce que je souhaitais.

Tout va bien !

A bientôt
Micka
Mickaël



La Chapelle Saint Aubin en images
23 mar 2007
 
Les photos de l’épreuve sont en ligne :

Photos de Mickaël à La Chapelle Saint Aubin
Une galerie photos des autres pilotes est disponible sur MxPlanet.
Mickaël



Ouverture de l'Elite Open animée à La Chapelle Saint-Aubin
18 mar 2007
 
Si la catégorie 125cc avait déjà bataillé une semaine plus tôt à Sommières, ce n’était pas le cas de la catégorie Open qui effectuait sa course d’ouverture ce week-end, à La Chapelle Saint Aubin. Sur une piste technique tracée pour l’occasion par Alain et Mickaël, les pilotes des deux catégories se sont livrés à de belles batailles aujourd’hui, sous des conditions climatiques on ne peut plus variables.
En effet, les essais du matin se sont disputés sous une pluie incessante, et la première manche 125cc dans une boue dantesque, si bien que les pilotes étaient méconnaissables après un tour de piste. Le temps s’est quelque peu éclairci pour la première manche Open, mais il aura fallu attendre les deuxièmes manches pour assister à des courses sur un terrain plus praticable, grâce notamment à un excellent travail réalisée entre les deux manches par toute l’équipe du MC Moto Sport Passion.

En 125cc, c’est le jeune Steven Frossard qui s’impose en première manche après une bataille à couteaux tirés avec Loïc Rombaut, par des conditions climatiques infernales. Anthony Boissière prend la troisième place à plus d’une minute, devant Nicolas Aubin victime d’une chute en début de manche.
Dans des conditions plus sèches, la deuxième manche offrira aux spectateurs un beau duel entre Pascal Leuret et Nicolas Aubin. Ce dernier passera en tête aux alentours de la mi-course, mais ne parviendra jamais à semer Pascalito toujours à l’affût derrière le leader du championnat, qui parvient à conserver la tête et à s’imposer.

La première manche Open de la saison verra Mickaël filer seul au monde vers la victoire, devant Pierre Alexandre Renet et Sébastien Pourcel (qui chute au premier tour), tous deux presque rejoints par Mickaël en fin de course, qui prend un tour jusqu’au quatrième.
La seconde manche sera plus riche en rebondissements. Auteur d’un départ moyen, Mickaël va rapidement remonter et prendre la tête, avant de chuter et de repartir quelques places plus loin. Il s’exercera de nouveau à remonter, mais une nouvelle chute couplée à des soucis d’embrayage va l’empêcher de rouler à son niveau, se faisant passer un à un par ses concurrents. Il franchira la ligne d’arrivée 7ème, tandis que Sébastien Pourcel remporte la manche.

Micka se rattrapera en superfinale, où il s’impose devant Sébastien Pourcel, Thomas Allier, Pascal Leuret et Nicolas Aubin.
Malgré le mauvais temps du matin, les spectateurs ont pu assister à de belles courses, pimentées de nombreux dépassements et chutes dues aux conditions difficiles.
Nicolas Aubin aura profité de cette épreuve pour l’emporter au général 125cc et augmenter son avance au classement du championnat. En Open, c’est Séb Pourcel qui mène la barque avec 3 points d’avance sur Mickaël.

Photo ci-dessus : Départ de la superfinale. Autour de Mickaël, on reconnaît Seb Pourcel (#90), Arnaud Demeester (#6), Vincent Turpin (derrière Micka), Cyrille Coulon (#33) et Christophe Martin à l’intérieur.

Télécharger les feuilles de résultats (Manches Elite, Trophée KTM, Vétérans)
Très bientôt, la galerie photos de l’épreuve !



Gagnez des places pour La Chapelle Saint Aubin !
05 mar 2007
En attendant l’épreuve de La Chapelle Saint Aubin, qui accueillera dans maintenant moins de deux semaines les catégories Elite 125 et Open, jouez avec maville.com pour gagner des places !



Elite de La Chapelle Saint Aubin : Infos et programme !
15 fev 2007
Le Moto Club Moto Sport Passion en partenariat avec la Chapelle-St-Aubin organise le 17 et 18 mars 2007 le Championnat de France Elite.

Télécharger le programme PDF avec les horaires et les tarifs.

La Chapelle St Aubin sera une nouvelle fois la capitale du sport motocycliste tout terrain en Sarthe les 17 et 18 mars prochains.

En 1993, en plein milieu de sa zone commerciale elle recevait un retentissant spectacle avec un supercross national explosif avec la participation et la victoire de l’enfant du pays Mickael Pichon.
Dix années plus tard, au coeur de sa zone sportive le 10 Juillet 2004, la Chapelle St aubin recevait le championnat de France Supercross et accueillait 4000 spectateurs sous une féerie de feux d’artifice, pompoms girls et free style. Devenu double champion du monde, Mickael Pichon dominait de nouveau cette épreuve.

Les 17 et 18 Mars prochains vous y serez sans doute. La chapelle St aubin accueillera cette fois non pas un supercross mais un motocross avec les Championnats de France élite 125cc et open, ainsi que le trophée KTM, le trophée de France vétérans zone nord et un National B.
Ce Championnat élite sera couru en deux manches 125cc et deux manches Open ainsi qu’une super finale des meilleurs 125cc et open, regroupant les 15 meilleurs de chaque catégorie.

En 125cc et 250cc 4 temps élite, des jeunes loups (tels que Aubin, Frossard, Musquin et bien d’autres…) tenteront de faire mordre la poussière, au très expérimenté Pascal Leuret Champion de France Elite et animateur des Grands Prix Mx1.

En Open, de nombreux favoris en découdront pour la victoire tels que Sébastien Pourcel champion de France élite 2006 et animateur des Grand Prix, Cédric Coulon, Pierre-Alexandre Renet…
Mickael Pichon avec ces 11 titres de Champion de France participera à sa dernière saison officielle en motocross et à son dernier Championnat de France Elite, il aura à coeur de remporter sa troisième victoire sur ses terres devant son public.

Le Trophée KTM, véritable Trophée de marque qui croule sous la demande des pilotes pour s’engager ou tous ne pourront participer. Mais pour les heureux élus, ils se disputeront une lutte acharnée au cours de trois manches dont une qui se déroulera le samedi.

Le Trophée de France Vétérans Zone Nord où 40 pilotes de 38 à 48ans et plus se disputeront en deux manches un trophée or et un trophée argent. En catégorie argent les pilotes de 38 à 48ans en découdront avec les licenciés du Moto Club Moto Sport Passion qui ont pour favoris Jean-François Daguet, Xavier Lefroux…
En catégorie or, les pilotes de plus de 48 ans. Participent Marc Van Den Brick, vainqueur de la Coupe du Monde vétéran 2006, 3e au championnat de France Vétérans, et Paul Barbara, Vice-Champion de France Vétéran et Vainqueur du Trophée Zone Nord.

Les nationaux B, cette catégorie ouverte aux pilotes locaux ou le loisir est la devise de ces compétiteurs. Nombreux participants à cette course sont licenciés au Moto Club Mot Sport Passion. Leurs manches se dérouleront le samedi. Deux manches sont prévues voir trois selon le nombre d’engagés en élite.

Le circuit, d’une visibilité totale à la manière d’un grand supercross, ou difficulté et enchaînement permettront aux pilotes de s’affronter dans des duels de titans, au sol sablonneux en certaine partie du circuit qui rendra la fin de manche difficile pour certains !

Plus de 180 pilotes réunis dans un grand week-end de motocross ou les passionnés de ce sport spectacle pourront suivre ces 13 manches de compétition.


N’HÉSITEZ PAS, LES 17 ET 18 MARS 2007, LE SPECTACLE SERA À LA CHAPELLE SAINT AUBIN !

Télécharger le programme PDF avec les horaires et les tarifs.



Un mois avant l'ouverture de l'Elite à La Chapelle Saint Aubin
07 fev 2007
 
Salut à tous,

Tout se passe bien pour moi en ce moment, je suis très occupé. Je suis revenu il y a un mois d’un séjour de 15 jours aux US avec ma famille, et nous avons eu l’occasion d’aller voir la première épreuve de SX à Anaheim. Ca c’est bien passé, nous avons fait beaucoup de tourisme, des parc d’attraction, Las Vegas... Et c’est pour clôturer le séjour que nous nous sommes rendus à Anaheim, où nous avons eu la chance d’assister à de super courses en 450 comme en 250, ainsi qu’à une belle seconde place de Christophe Pourcel qui nous a fait bien plaisir. Cela m’a permis aussi de revoir certaines connaissances, plutôt sympa.
J’ai aussi eu un autre plaisir, celui de toutes les questions que mon fils me posait, à présent qu’il est en age de comprendre que son père a vécu et roulé là bas. Nous avons donc eu droit à une grosse interview de Zach. « Tu roulais dans quel team ? Toi aussi tu avais des beaux camions ? ».

Une fois de retour en France je me suis occupé de 2-3 contrats, de petits travaux dans la maison, en attendant que Eric Bernard rentre du Dakar, où il était manager du team KTM Gauloises. Au départ je n’étais pas trop pressé de reprendre, mais finalement ça se bouscule un peu car je vais rouler à Mantova qui est ce week-end. Je ne voulais reprendre que début février, mais du coup j’ai dû reprendre une semaine plus tôt que prévu.
D’ailleurs cette épreuve n’était pas prévue au programme, mais Mantova m’a appelé, je leur ai expliqué que je n’avais pas très envie, mais ils ont insisté. Et surtout UFO qui est basé en Italie, et qui est sponsor de l’épreuve, tenait vraiment à ce que j’y participe. C’est un circuit que j’apprécie bien, et il y a une bonne ambiance là bas.
Ce ne sera pas un week-end de tout repos, mais j’y vais sans pression. Je ferai de mon mieux et on verra. En tout cas, je n’y vais pas pour gagner ça c’est sûr ! J’ai eu le temps de travailler sur la moto avec Clément, mon mécano, et la 450 SXS d’origine marche bien. Nous avons un peu travaillé sur les freins, sur les suspensions avec BUD, et la moto va bien. Cette épreuve sera donc un bon test avant l’Elite qui démarre le 18 Mars.

A ce propos, l’épreuve de La Chapelle Saint Aubin se prépare bien, même si je dois avouer que pour l’instant je n’ai pas fait grand-chose, ce sont mes parents et ma sœur qui s’en occupent. Mais j’interviendrai dans 15 jours avec mon père pour faire la piste. On se donne les moyens de faire un truc sympa, nous espérons que les fans répondront présent. Nous vous donnerons plus d’infos sur l’épreuve prochainement !

A bientôt
Micka
Mickaël


<< News plus récentes | News plus anciennes >>




 


Reportage
73 heures avec Mickaël Pichon



 
  Mickael-Pichon.com - Tous droits réservés Site & Design by Stanley Leroux - MxPlanet